21/22 novembre : Week-end féministe à la maison de résistance à la poubelle nucléaire

Publié le par anarcaviar

21/22 novembre : Week-end féministe à la maison de résistance à la poubelle nucléaire

Le programme

Le collectif Debout! y animera un week-end féministe, avec au programme :

Samedi 21 novembre de 13h à 17h : ATELIER D’AUTO-DÉFENSE POUR FEMMES (non mixte)

CET ATELIER EST OUVERT À TOUTES LES FEMMES
Sans limite d’âge, de santé, de connaissance, de vécu, nous pensons que les femmes peuvent s’entraider, apprendre des techniques adaptées d’auto-défense verbales, mentales ou physiques pour améliorer leur quotidien, parler de leurs agressions passées dans une atmosphère d’écoute et d’analyse, dépasser leurs blocages pour aborder la vie avec des outils d’autonomie et de respect de soi.
CET ATELIER EST FÉMINISTE
Les femmes, parce qu’elles sont femmes, d’une part subissent des attaques sexistes, et d’autre part sont éduquées à ne pas savoir y répondre.
Nous pensons que les femmes doivent être maîtresses de leurs vies. Pour ne plus avoir peur, pour savoir dire « non » et être entendues, pour prendre conscience des capacités qu’elles ont pour se défendre face à des attaques morales ou physiques. Leur force doit être valorisée et développée.
CET ATELIER EST PACIFIQUE
L’objectif n’est pas de casser la gueule à tout le monde, mais de détecter et parer les situations où l’on est soi-même en danger. Apprendre les techniques pour prévenir et identifier les situations d’agression, éloigner l’agresseur et se mettre à l’abri.
L’atelier développe la bienveillance envers soi, et les capacités d’auto-défense qui a pour but d’assurer son intégrité physique et morale.
CET ATELIER EST CONVIVIAL
L’idée est de favoriser l’échange d’expériences et de techniques et de créer un espace d’expression libre, sécurisé et secret.
CET ATELIER MET UN POING D’HONNEUR À SE DÉBARRASSER DES VIEILLES IDÉES REÇUES !
L’idée que les femmes sont des proies faciles a du souci à se faire !
Les femmes sont fortes et se protègent elles-même ! Toutes les femmes ont une force incroyable en elles, que le patriarcat ne saurait éteindre !

Samedi 21 novembre de 19h30 à 21h : LECTURE DES MONOLOGUES DU VAGIN ET AUTRES TÉMOIGNAGES (mixte)

Découvrez ou ré-écoutez les Monologues du Vagin et d’autres témoignages de femmes sur leurs sexualités.

C’est un spectacle sur le bonheur d’être femme, la joie d’être amante mais également sur toutes les formes de violence infligées au corps féminin. Parce que plus de quarante ans après la révolution sexuelle, le mot « Vagin » et le vécu intime des femmes reste tabous, honteux ou du moins embarrassant, et que la honte empêche de sortir des mythes et des oppressions.

Les Monologues du Vagin est une pièce de théâtre d’Eve Ensler créée en 1996 qui connaît un grand succès partout dans le monde. Traduite en plus de 50 langues et jouée dans plus de 130 pays. C’est un texte fondé sur plus de deux cens entretiens avec des femmes du monde entier.
Les autres témoignages sont anonymes, ou signé Virginie Despentes, ou extrait du film « le clitoris ce cher inconnu ».

Dimanche 22 novembre de 14h à 16h : LE CLITORIS CE CHER INCONNU (mixte)

de Michèle Dominici, Variety Moszinski et Stephen Firmin (2003)
Avec humour et sobriété, ce documentaire nous dévoile l’énigme du plaisir féminin.
Voici un documentaire hors du commun, un de ceux, bien rares, qui changent notre regard, remettent en question ce que nous considérions comme acquis, nous font évoluer. Il dresse en outre un bilan des savoirs sur l’anatomie et la physiologie sexuelle féminine aujourd’hui.
Anatomiquement, il est loin de ressembler à ce qui est communément admis.
Suivi d’une présentation approfondie du clitoris

Dimanche 22 novembre de 16h30 à 18h : TOMBOY (mixte)

de Céline Sciamma (2011)

Laure, une gamine de dix ans, « garçon manqué » (tomboy en anglais), s’installe dans une nouvelle ville avec ses parents et sa sœur Jeanne au cours des vacances d’été, mais elle se sent exclue. Un jour elle rencontre Lisa qui la prend pour un garçon, trompée par ses cheveux courts, sa façon de s’habiller et ses allures garçonnières. Laure la laisse croire et dit qu’elle s’appelle Mickaël. Lisa introduit alors ce « Mickaël » auprès des enfants de son groupe d’immeubles et « il » fait rapidement partie de la bande.

Plus d'info :

http://www.collectif-debout.org/2015/10/22/2122-novembre-week-end-feministe-a-la-maison-de-bure/

21/22 novembre : Week-end féministe à la maison de résistance à la poubelle nucléaire
21/22 novembre : Week-end féministe à la maison de résistance à la poubelle nucléaire
21/22 novembre : Week-end féministe à la maison de résistance à la poubelle nucléaire