Les tentacules toujours plus nombreuses de la pieuvre nucléaire

Publié le par anarcaviar

La pieuvre nucléaire continue de déployer ses tentacules dans la région.

La futur base nationale de maintenance du parc nucléaire français d'EDF se précise à Saint-Dizier. Dans ce bâtiment de 18 000 m² seraient "traités" les machines, robots et composants contaminés par leur utilisation dans les sites nucléaires. Les travaux commenceraient en janvier et pour une ouverture en 2017, en prévision du démantèlement "programmé" (quel programme?) des réacteurs nucléaires français.

Dans la présentation sur le site internet de la ville de Saint-Dizier, ça a l'air propre !

Ce projet était porté par Bouygues Construction Services Nucléaires (BCSN, filiale de Bouygues) dans la Loire, à Mably-Bonvert entre 2008 et 2012. Un collectif, Mably sans nucléaire, a organisé des débats publics en invitant la CRIIRAD et des porteurs du projet. L'ASN a retoqué le dossier "incomplet et insuffisamment détaillé" de BCSN, notamment en ce qui concerne les risques radiologiques. Le projet semble abandonné.

Encore une fois donc, ce qui est hué et dégagé d'ailleurs, s'installe ici avec la bénédiction des élus. La ville de Saint-Dizier parle d'emploi, d'argent et d'attractivité économique du territoire, quand est-il de l'environnement et la santé des habitants ?

Les tentacules toujours plus nombreuses de la pieuvre nucléaire