Micro-sillons pour un laboureur

Publié le par anarcaviar

Octobre 2008, la commune d'Avricourt en Moselle est sollicitée pour accueillir un site de stockage de déchets radioactifs;

censé être adopté en 72 heures, le projet d'abord accepté par le maire est mis a terre par une mobilisation locale jouée contre la montre.

A l'autre bout de la Lorraine, par contre, l'Andra est installée depuis 1999 et sa présence est appelée a modifier profondément le territoire: mais que proposer d'autre a des territoires exsangues, que fuient cerveaux et bras.....

 

"Le riche laboureur", film de Thiebault Matthäus découvert cet été lors du petit festival contre la grosse poubelle, poursuit son parcours au plus près du public.

Projeté le week end dernier à Repaix et Reillon, deux villages voisins de la commune d'Avricourt, le film a trouvé un public très curieux et sensible a son thème.

Chacune a compté 35 a 40 spectateurs, dont des maires, qui ont eu beaucoup a raconter sur leur expérience. Les discussions ont duré plus d'une heure, et certaines personnes se sont dites très touchées par le fil rouge qui traverse le film a travers l'exemple des déchets nucléaires : la vulnérabilité de zones rurales de plus en plus isolées et endettées, lâchées par l'Etat, face a des prédateurs en quête d'endroits discrets ou délocaliser leurs nuisances .

 

"et comme un malheur n'arrive jamais seul, leur seule évocation provoque l'ennui"

 

L'utilisation de territoires pauvres comme lieu de relégation pour certaines activités, l'achat des "élites" locales et le clientélisme présentés comme la malédiction des pays "Du Sud" semble être devenu une constante mondiale dans l'implantation de projets liés a l'énergie, et y compris en France.

En forte concurrence pour être les plus technologiques, connectées et glamour, les métropoles régionales très consommatrices d'énergie tiennent les "arrière pays" pour cadet de leurs soucis: déjà, Barcelone se rapproche de Metz et Gondrecourt le chateau s'enfonce dans la brume...

Or, il est a prévoir qu'un déficit d'image supplémentaire n'améliorera pas une situation de précarité qui va en s'accélérant

 

 

 

 

Au moins quatre autres projections son programmées en Lorraine durant les prochains mois, et les invitations se multiplient.

Un merci très chaleureux aux personnes qui ont permis ces projections.

contact: thiebault.matthaus@wanadoo.fr